in ,

On a vu: You’re Next

Les soirs de confinements, tu peux aussi faire des sessions de rattrapages. Preuve en est avec le film d’hier soir « You’re Next » sorti en septembre 2013. L’intérêt de parler d’un tel film aujourd’hui ? Il y en a peu, mais j’ai vu cette affiche parmi les films qui se présentaient à moi et je me suis souvenu d’être passé à côté lors de sa sortie. En passionné de films d’horreur que je suis, il été temps de faire une mise à jour des films à voir et me voilà devant ce film qui n’est certes pas entré dans la légende mais qui a le mérite de faire son job. Verdict !

 

Les gars en bas de chez moi quand j'ai dit que je n'avais jamais vu You're Next. C'est chaud...

Le film est sorti y a 7 ans, c’est vrai.

Parler d’un film avec quelques années de retard, c’est pas si simple surtout quand il s’agit d’un film excellent qu’on se doit d’avoir en qualité de cinéphile. Rassurez-vous, ce n’est pas le cas ici. You’re next c’est l’histoire Crispian Davison qui va présenter sa petite amie Erin, à sa riche famille lors de l’anniversaire de mariage des parents, dans la maison de campagne familiale. Une fois la famille réuni elle se fait attaqué par des individus aux masques d’animaux de la ferme. Ces fous furieux psychopathes ont bien l’intention de semer la terreur absolue durant une nuit d’enfer mais c’était sans compter sur Erin, la nouvelle belle-fille, prête à en découdre pour rester en vie. Nous voilà donc face à un film de genre, tout ce qu’il y a de plus classique. Un ou des psychopathes et des victimes à venir qui ne souhaitent que survivre. Coté méchant, tout ce qu’il y a de plus bateaux, des fous avec des masques aux intentions obscures et mystérieuses. Coté gentil, ici on a Erin, qui a un Master en survie option Krav Maga. 

Erin l'aventurière. Elle en a surpris plus d'un.

Rien ne se passe comme prévu.

Les animaux de la ferme n’avait qu’à mieux se préparer car Erin, est bien décidé à appliquer ses connaissances en cassage de gueule et faire en sorte de sauver son petit ami si gentil et vachement moins costaud en bagarre. Si je prend le temps de vous parler de ce film, c’est qu’au delà du fait que j’ai du temps pour le faire, c’est que mine de rien, pour un film qui sentait le moisi à des kilomètres, j’ai été surpris par son punch, son action et même ses quelques rebonds scénaristiques. Le film reste un film de genre qui ne bouscule pas ses codes mais qui jongle très bien avec. La belle Erin (joué par Sharni Vinson) monte en puissance au fur et à mesure qu’elle met en difficulté ses mystérieux agresseurs. Bien souvent dans ce genre de métrage, les actions d’une femme taille mannequin de quelques kilos me sorte du film quand elle se décident d’affronter, à mains nues, des fous armés de 3 fois son poids. Et c’est justement ici que je me dis que You’re Next n’était pas si mal car honnêtement, Erin, elle fait le job et elle est tout de même crédible. Il y a bien sûr des points de débats si on le cherche. Il serait dommage d’ailleurs de les chercher puisqu’ils sont accessibles mais complètement contre productif. On est devant You’re next pour une seule bonne raison : Vivre un bon moment de tension. Si le film se rapproche plus d’un «I spit on your grave» (le Ripe en moins) que d’un « the strangers » (comme la BA nous le laisser deviner), il n’en reste pas moins un bon petit film d’horreur, sans prétention mais honnête et ce, jusqu’à la dernière seconde. Je ne me suis pas ennuyé et j’ai même passé un très bon moment (bien plus que sur Vivarium, film tant attendu que j’ai vu le soir d’avant, sur lequel je reviendrais d’ici peu sur Popcorne.) 

C'est presque fini. Une note, quelques commentaires puis tu peux rentrer ma grande.

Vous l’avez donc compris, sans révolutionner le genre, You’re next est un divertissement plus que correct, avec un esprit cheap assumé. Sans le recommandé, je ne pourrais pas non plus vous dire qu’il faut l’éviter, vous passerez un bon moment si vous aimez l’action, le suspens et l’hémoglobine.

0
Ma note sur 10

Edité par Jonathan

Commentaires

Laisser un commentaire

Loading…

0

On a vu: La plateforme (Netflix)

On a vu: Vivarium